XL184-311 COSMIC
XL184-311 COSMIC :
Etude de phase III, randomisée en double aveugle, contrôlée par placebo, portant sur le Cabozantinib (XL 184) chez des patients atteints d'un cancer de la thyroïde différencié réfractaire à l'iode radioactif ayant progressé après un traitement antérieur ciblant le VEGFR.


Investigateur Principal : GARCIA Marie-Eve;
Type de promotion : Industriel
Promoteur : EXELIXIS
Multicentrique : InternationalEssai de phase : Phase III
Nombre d'inclusions prévues en France : ClinicalTrials : NCT03690388
Type de traitement : Thérapies cibléesEssai activé : Oui

Résumé scientifique :
Étude de phase III, randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo, portant sur le Cabozantinib (XL184) chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un traitement antérieur ciblant le VEGFR

Objectif principal :
L’objectif de cette étude est d’évaluer l’effet du cabozantinib par rapport au placebo sur la survie sans progression et le taux de réponse objective chez des patients atteints de CTD réfractaire à l’iode radioactif et dont le cancer a progressé après un traitement antérieur ciblant le VEGFR.

Objectifs secondaires :
Critères d’évaluation complémentaires:
• Survie globale
• Durée de la réponse tumorale objective
• Sécurité et tolérabilité
• Données pharmacocinétiques (PK) du cabozantinib


Critères d'inclusion :
1. Diagnostic confirmé par histologie ou cytologie, y compris les sous-types suivants (Remarque : les résultats d’une biopsie antérieure seront acceptés) :
a. Cancer de la thyroïde papillaire (CTP) notamment les variants histologiques du CTP tels que les variants folliculaires, les cellules hautes, les cellules cylindriques, cribiriformes-morulaires, solides, oxyphiles, de type Warthin, trabéculaire, tumeur à stroma de type fasciite nodulaire, variant à cellules de Hurthle du carcinome papillaire, faiblement différencié
b. Carcinome de la thyroïde folliculaire (CTF), y compris les variants histologiques de CTF tels que cellules de Hurthle, cellules claires, insulaires et faiblement différenciées
2. Maladie mesurable selon les critères RECIST 1.1 par tomodensitométrie/imagerie par résonance magnétique (TDM/IRM) réalisée dans les 28 jours précédant la randomisation
3. Doit avoir été précédemment traité par iode-131 ou jugé admissible à un tel traitement du CTD
4. Doit avoir été précédemment traité avec au moins un des agents ITK suivants ciblant le VEGFR pour le traitement du CTD : le lenvatinib ou le sorafénib.
5. Doit avoir présenté une progression radiologique documentée par l’investigateur selon les critères RECIST 1.1 pendant ou après le traitement par un ITK ciblant le VEGFR avant de commencer le traitement anti-cancer suivant (lequel peut être le traitement dans cette étude)
6. Récupération au niveau initial ou <= Grade 1 (Common Terminology Criteria for Adverse Events, 5 [CTCAE V5]) des toxicités liées à des traitements antérieurs, sauf si les EI ne sont pas cliniquement significatifs et/ou stables pendant le traitement de soutien
7. Age >= 16 ans le jour du consentement
8. Indice de performance de l’Eastern Cooperative Oncology Group (Indice de performance ECOG) de 0 ou 1
9. Fonctionnement adéquat des organes et de la moelle osseuse par le respect de tous les critères de laboratoire suivants dans les 10 jours précédant la randomisation
10. Doit recevoir un traitement de suppression du taux de thyroxine, et la TSH doit être inférieure à la limite inférieure de référence ou inférieure à 0,50 mUI/l (< 0,50 µUI/ml), selon la valeur inférieure, dans les 28 jours précédant la randomisation.
(Remarque : Si le traitement de substitution hormonal est toléré, un taux de TSH <= 0,1 mUI/l doit être ciblé.)


Critères d'exclusion :
1. Traitement antérieur par l’un des facteurs suivants :
a. Cabozantinib
b. Petite molécule sélective inhibitrice de kinase BRAF (p. ex. vemurafénib, dabrafénib)
c. Plus de 2 agents ITK ciblant le REGFR (par ex. lenvatinib, sorafénib, sunitinib, pazopanib, axitinib, vandétanib)
d. Plus de 1 traitement par inhibiteur d’un point de contrôle immunitaire (par ex. agent ciblant PD-1 ou PD-L1)
e. Plus d’1 posologie de chimiothérapie systémique (administrée en monothérapie ou en association avec un autre agent de chimiothérapie)
2. Administration de toute molécule de petite taille inhibitrice de kinase (y compris un inhibiteur de kinase expérimental) dans les 2 semaines ou 5 demi-vies de l’agent, selon la période plus longue, avant la randomisation
3. Administration de tout type d’anticorps anti-cancer (y compris des anticorps expérimentaux) ou de chimiothérapie systémique dans les 4 semaines précédant la randomisation
4. Administration de radiothérapie pour les métastases osseuses dans les 2 semaines ou tout autre traitement par radiothérapie dans les 4 semaines précédant la randomisation. Les sujets présentant des complications en cours cliniquement pertinentes issues d’un traitement antérieur par radiothérapie et qui n’ont pas été résolues ne sont pas admissibles (par ex. oesophagite par radiothérapie ou toute autre inflammation des viscères).
5. Métastases cérébrales connues ou maladie crânienne épidurale, sauf si elles sont traitées correctement par radiothérapie et/ou intervention chirurgicale (y compris radiochirurgie) et stables pendant au moins 4 semaines avant la randomisation. Les sujets admissibles ne doivent pas présenter de symptôme neurologique et ne doit pas prendre de traitement par corticostéroïdes au moment de la randomisation.
6. Anticoagulation concomitante avec anticoagulants oraux (warfarine, inhibiteurs de la thrombine et inhibiteurs du facteur Xa) ou inhibiteurs de plaquettes (par ex., clopidogrel), à l’exception des anticoagulants autorisés :
• Aspirine à faible dose pour cardioprotection (conformément aux lignes directrices locales en vigueur) et faible dose d’héparine de faible poids moléculaire (HBPM)
• Anticoagulation avec doses thérapeutiques de HBPM chez les sujets sans métastase cérébrale connue qui reçoivent une dose stable de HBPM depuis au moins 6 semaines avant la randomisation et n’ayant pas eu de complication hémorragique cliniquement significative due à la posologie anticoagulante ou à la tumeur
7. Le patient présente une maladie significative intercurrente ou récente, y compris, sans s’y limiter, les affections suivantes :
a. Troubles cardiovasculaires :
i. Insuffisance cardiaque congestive de classe 3 ou 4 définie par la New York Heart Association, angor instable, arythmies cardiaques graves
ii. Hypertension non contrôlée définie comme une PA durable > 140 mm Hg systolique ou > 90 mm Hg diastolique malgré un traitement antihypertenseur optimal
iii. Accident vasculaire cérébral (y compris accident ischémique transitoire [AIT]), infarctus du myocarde ou autre événement ischémique ou événement thromboembolique (par ex. thrombose veineuse profonde [TVP], embolie pulmonaire) dans les 6 mois précédant la randomisation. Les sujets dont le diagnostic de TVP est plus récent sont admis s’ils sont stables, asymptomatiques et traités par HBPM pendant au moins 6 semaines avant la randomisation.
b. Troubles gastro-intestinaux (par ex. syndrome de malabsorption ou obstruction gastrique), y compris ceux associés à un risque élevé de perforation ou de formulation de fistule :
i. Tumeurs invasives de l’appareil GI, maladie gastro-duodénale active, maladie inflammatoire de l’intestin, colite ulcéreuse, diverticulite, cholécystite, cholécystite symptomatique ou appendicite, pancréatite aiguë ou obstruction aiguë du canal pancréatique ou biliaire, ou obstruction de la sortie de l’estomac
ii. Fistule abdominale, perforation gastro-intestinale, obstruction intestinale ou abcès intra-abdominal dans les 6 mois précédant la randomisation
Remarque : Une guérison complète d’un abcès intra-abdominale doit être confirmée avant la randomisation
c. Hématémèse ou hémoptysie cliniquement significative de > 0,5 cuillère à thé (> 2,5 ml) de sang rouge ou antécédent d’autres saignements significatifs dans les 3 mois précédant la randomisation


Schéma thérapeutique :
- Bras cabozantinib : Cabozantinib oral (60 mg) chaque jour (qd)

- Bras placebo : Placebo correspondant au cabozantinib chaque jour qd par voie orale. La randomisation sera stratifiée comme suit :
1. Traitement antérieur par Lenvatinib (oui vs non)
2. Administration de toute molécule de petite taille inhibitrice de kinase (y compris un inhibiteur de kinase expérimental) dans les 2 semaines ou 5 demi-vies de l’agent, selon la période plus longue, avant la randomisation
3. Administration de tout type d’anticorps anti-cancer (y compris des anticorps expérimentaux) ou de chimiothérapie systémique dans les 4 semaines précédant la randomisation
4. Administration de radiothérapie pour les métastases osseuses dans les 2 semaines ou tout autre traitement par radiothérapie dans les 4 semaines précédant la randomisation. Les sujets présentant des complications en cours cliniquement pertinentes issues d’un traitement antérieur par radiothérapie et qui n’ont pas été résolues ne sont pas admissibles (par ex. oesophagite par radiothérapie ou toute autre inflammation des viscères).
5. Métastases cérébrales connues ou maladie crânienne épidurale, sauf si elles sont traitées correctement par radiothérapie et/ou intervention chirurgicale (y compris radiochirurgie) et stables pendant au moins 4 semaines avant la randomisation. Les sujets admissibles ne doivent pas présenter de symptôme neurologique et ne doit pas prendre de traitement par corticostéroïdes au moment de la randomisation.
6. Anticoagulation concomitante avec anticoagulants oraux (warfarine, inhibiteurs de la thrombine et inhibiteurs du facteur Xa) ou inhibiteurs de plaquettes (par ex., clopidogrel), à l’exception des anticoagulants autorisés :
• Aspirine à faible dose pour cardioprotection (conformément aux lignes directrices locales en vigueur) et faible dose d’héparine de faible poids moléculaire (HBPM)
• Anticoagulation avec doses thérapeutiques de HBPM chez les sujets sans métastase cérébrale connue qui reçoivent une dose stable de HBPM depuis au moins 6 semaines avant la randomisation et n’ayant pas eu de complication hémorragique cliniquement significative due à la posologie anticoagulante ou à la tumeur
Age au consentement éclairé (<= 65 ans vs > 65 ans)


Pour toute information complémentaire vous pouvez contacter
Investigateur Principal
GARCIA Marie-Eve Marie-eve.GARCIA@ap-hm.fr 66661
Investigateurs associés
JEANSON Arnaud Arnaud.JEANSON@ap-hm.fr 65918
Attachés de recherche clinique
PALMERINI Fabienne Fabienne.PALMERINI@ap-hm.fr 65932
Autres personnes à contacter
JOURDAN Sandrine Sandrine.JOURDAN@ap-hm.fr 65923
COSSU Manon manon.cossu@ap-hm.fr 65930
Mise à jour : 04/09/2019
Imprimer

Logo des 3C Site du Centre de Coordination en Cancérologie

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Mentions légales